Journée Ergonomie ADBS

Par Élie Sloïm, le 26 janvier 2005, dans .

L’association des professionnels de l’information et de la documentation organise une journée de conférences sur l’ergonomie le 15 février à Paris à laquelle jai la chance d’être convié en tant qu’intervenant. Pour connaître personnellement ou avoir récemment échangé avec plusieurs des autres intervenants, je peux d’ores et déjà vous annoncer que le contenu de cette journée promet d’être passionnant.

Au cours de la journée seront abordés différents aspects de l’ergonomie et de la qualité Web.

La matinée et le début de l’après-midi seront consacrés à différentes approches très complémentaires de ces sujets par des experts de différents profils. Frédéric Fuchs, Ergonome formé en France et ayant pratiqué cette discipline aux Etats-unis, introduira l’ergonomie à travers la présentation des techniques de tests utilisateurs, d’obtention d’indicateurs chiffrés de la qualité ergonomique, et nous présentera une vision très opérationnelle de ce métier.

Pour ma part, je m’efforcerai dans un premier temps de montrer les différentes composantes de la qualité des services en ligne. Je veillerai notamment à mettre évidence la nécessité de combiner l’approche ergonomique avec d’autres aspects essentiels comme la conformité technique et l’accessibilité. Par la suite, je tenterai de montrer les interactions entre les différentes disciplines de la qualité Web. Pour finir, je présenterai à travers le cas d’Opquast la possibilité actuelle de dégager un corpus de bonnes pratiques dans le domaine de la qualité Web.

Mon intervention sera suivie de celle de Joëlle Cohen, rencontrée il y a un an environ sur le conseil d’étudiants communs de l’université Paris Dauphine. Joëlle est consultante en communication visuelle et a développé une expertise considérable sur les aspect graphiques et spatiaux des interfaces web. Je ne peux certainement pas en parler aussi bien qu’elle, mais en vulgarisant du mieux que je le peux, Joëlle montre comment la disposition et les habillages graphiques (typographies, couleurs, polices…), le vocabulaire et une multitudes d’autres éléments communs des interfaces permettent de faciliter leur utilisation, de véhiculer du sens, et de favoriser l’accès aux informations par les utilisateurs. Joëlle nous montrera également comment ces techniques d’amélioration sont mises en application de manière opérationnelle sur les sites.

La matinée sera animée par Martine Sibertin-Blanc de la documentation Française.

L’après-midi, présidée par Bernard Humbaire (Ministère des Affaires étrangères) débutera par une intervention de Myriam Lalaude, de la société Cap Gemini, qui va nous parler de l’architecture de l’information et l’intérêt de travailler sur cet aspect pour améliorer l’ergonomie des interfaces.

Anne Zourabichvilli et Olivier Roumieux de La Documentation française nous présenteront quand à eux le cas concret de leur site, à travers son historique, les choix essentiels qui ont été faits pour la prochaine version. Ils montreront notamment comment les compromis et les choix ergonomiques majeurs ont été fait.

Pour finir la journée en beauté, Myriam Prot du Musée du Louvre, nous montrera les différents choix qui ont été faits dans le domaine de l’ergonomie, mais plus largement dans le domaine de la qualité web concernant la version à venir d’un site mutlilingue pour le Musée du Louvre, implémenté suivant des principes standards d’indexation de contenus. Madame Prot évoquera elle aussi les compromis qui ont été trouvés pour obtenir la meilleure qualité possible pour ses usagers.
Voilà, j’espère ne pas avoir trop dévoilé ou dénaturé le contenu des présentations de mes collègues, et si c’était le cas, je tiens à m’en excuser auprès d’eux. Sans flagormerie aucune, le programme me semble tout à fait passionnant, et j’ai véritablement hâte d’écouter l’ensemble de ces intervenants.

Si vous souhaitez assister à cette journée, rendez vous sur la page de présentation de la conférence, vous y trouverez le programme et un bulletin d’inscription.
Au plaisir de vous y rencontrer.

Elie Sloïm