Deux mois avec Ian Smallwood

Par Élie Sloïm, le 3 mai 2006, dans .

Depuis deux jours, lorsque vous appelez Temesis, vous avez de fortes chances de tomber sur une nouvelle voix, avec un léger accent anglais.

Faisons les présentations : il s’appelle Ian Smallwood, il est Irlandais, il parle parfaitement anglais, français et espagnol, et il a commencé à travailler sur Internet en 1994. Je l’ai connu il y a bien longtemps, notamment au cours d’un séjour passé chez son frère à Kettering en Angleterre. De ce temps là, il aimait déjà la Guiness. Il connait et pratique les standards et la qualité Web, il m’a d’ailleurs rappelé hier soir que je lui avais parlé pour la première fois de la qualité Web en 1998 pendant la coupe du monde de football.

Lorsqu’il ne s’amuse pas à tenter de prouver en parapente qu’il est plus solide qu’une falaise patagonienne, Ian travaille sur un Imac dont la spécificité est d’être équipe d’un airport qui lui permet de se connecter à un réseau Wi-fi à la condition expresse que sa machine soit située à moins de deux mètres du point d’accès réseau, ce qui l’a conduit à proposer ce matin un slogan innovant pour Apple : “Macintosh : connecting people, not computers”. Delicious. 😉

Bon, bref, comme vous le voyez, l’ambiance n’est pas à la morosité, mais elle sera tout de même studieuse : Ian nous rejoint pour un CDD de deux mois au cours duquel il ne devrait pas s’ennuyer. Je vous reparlerai bientôt de sa mission au sein de la société.

Bienvenue Ian.

4 commentaire(s)

  1. Bonjour,

    Guiness, foot, standards (tiens… sans le s, c’est une équipe de foot de première division en Belgique 😛 ), Mac, Irlande… quel cocktail explosif 😉

    Nul doute que ces deux mois seront productifs !

    Amicalement,
    Monique

  2. Un cadeau pour le cinq millième utilisateur Mon-Opquast

    Bien entendu, pendant que le compteur tourne, le développement de Mon-Opquast continue… Et puis, quelque chose me dit que l’arrivée de Ian Smallwood chez Temesis nous réserve une autre bonne nouvelle. Mais pour l’instant… chuuut.

  3. 5000 utilisateurs et toujours plus d’innovations

    L’internationalisation du projet est en cours. Ian Smallwood avance à grand pas dans la traduction en anglais et Fabrice et moi-même l’accompagnons dans la mise en place technique. L’objectif est de proposer le plus rapidement possible Opquast en anglais.

  4. Attention, le smallwood a un ibook (et non pas un imac), et il avait mal branché son antenne à sa pauvre carte aiport… voila la vraie vérité vraie…

    signé le finnois

Les commentaires sont fermés.