Blitz crise

Par Fabrice Bonny, le 15 octobre 2008, dans .

Peut-être avez vous lu l’article It’s all about you de Karl Dubost. Il y expose les effets de la crise financière actuelle sur le modèle économique du web 2.0 et les conséquences pour tout un chacun de services comme Facebook, Netvibes ou Delicious. Voici les points qui nous semblent intéressants.

Peut-être avez vous lu l’article It’s all about you de Karl Dubost. Il y expose les effets de la crise financière actuelle sur le modèle économique du web 2.0 et les conséquences pour tout un chacun de services comme Facebook, Netvibes ou DailyMotion. Voici les points qui nous semblent intéressants.

Tout d’abord, Opquast n’est pas directement concerné par cet article. En effet, il n’existe pas réellement de système équivalent mais il est néanmoins important d’évoquer 3 grands axes du billet de Karl.

Le modèle économique

Certes, le modèle du web 2.0 a été un franc succès, il suffit de voir le montant du rachat de Youtube pour en être convaincu. Mais le revers de la médaille est que vos pouvez perdre plusieurs milliards de dollars de valeur virtuelle en quelques heures. Tout repose sur la monétisation publicitaire d’un service gratuit pour l’utilisateur. Le choix d’une offre d’abonnement payant avec une palette allant du freelance au grand compte dès le lancement du projet fait partie des atouts d’Opquast.

Plus que tout, la solidité et la pérennité du service vient du fait qu’il n’est pas vital pour Temesis. Nous ne sommes pas dans la situation des start-up 2.0 n’ayant rien d’autre à offrir qu’un unique service, aussi performant soit-il.

L’API

Une partie du succès des blogs repose sur la standardisation des échanges techniques entre eux ou avec les moteurs de recherche. De nombreuses API ont été développées et reprises par la plupart des outils. Nous sommes actuellement en train d’écrire une API propre à la conformité et à la qualité. Une de nos ambitions est d’en faire le standard de cette branche appelée à se développer.

Il est primordial que les outils de validation puissent communiquer entre eux, par exemple. Ceci nous permettrait de lier un outil externe à Opquast, entre autres choses. Imaginez que vous puissiez définir votre propre liste de bonnes pratiques ainsi que l’URL d’un outil capable de vérifier ces points et de retourner les résultats automatiquement dans Mon Opquast.

Le format des données

Depuis le début, nous avons fait le choix d’utiliser le format EARL du W3C. Nous avons eu le mérite de contribuer à relancer ce format qui approche enfin d’une version finale. EARL est le plus souvent utilisé dans le domaine de l’accessibilité :

  • http://www.accessiweb.org/fr/uwem/resultats.html
  • http://checker.atrc.utoronto.ca/
  • http://www.webaim.org/articles/freetools/formats.php
  • http://wiki.whatwg.org/wiki/Validator.nu_XML_Output
  • http://valet.webthing.com/tools.html
  • http://www.sidar.org/hera/index.php.fr?ini=help

Si on rajoute l’export au format OpenDocument, autre standard libre et ouvert, vos efforts ne seront pas perdus et demeuront votre propriété.