Abonnement gratuit Opquast reporting

Par Élie Sloïm, le 28 juin 2012, dans .

De nouvelles limitations s’appliquent à l’abonnement gratuit proposé par Opquast Reporting. Tous les détails dans l’article.

Opquast Reporting, l’outil des professionnels du Web, propose plusieurs abonnements dont une version gratuite qui permet de tester et de bénéficier de nombreuses fonctionnalités du framework.

Jusqu’à aujourd’hui, quel que soit l’abonnement choisi, l’utilisateur pouvait créer un nombre illimité de projets dans Opquast et, par conséquent, analyser autant de sites qu’il le souhaitait. Or, depuis quelques mois, nous constatons des abus : des utilisateurs professionnels lancent plusieurs analyses automatiques par jour sur de très nombreux sites.

Pour garantir une qualité de service optimale à l’ensemble des utilisateurs et éviter tout ralentissement de service dû à des abus, nous sommes amenés à remettre en place la limitation de 3 projets pour les utilisateurs gratuits et, désormais, seule une page par site pourra être analysée.

Toutefois, cette limitation est largement compensée par la bonne nouvelle de la semaine : la sortie de l’extension Open Source pour Firefox, Opquast Desktop, qui vous permet d’analyser automatiquement vos pages sur 450 tests qualité et accessibilité, directement dans votre navigateur.

Rappelons également qu’aucune limite sur le nombre de sites ne s’applique aux abonnements payants. Pour 29 euros par mois, vous pouvez analyser 50 pages sur un nombre illimité de sites, bénéficier du monitoring, de l’Inspecteur, réaliser des audits, accéder à toutes les check-lists etc.

Les offres d’abonnement supérieurs vous permettent en plus de réaliser des baromètres, des audits avancés, de bénéficier d’un accès réservé et d’autres fonctionnalités pour vous aider à améliorer vos sites, faire évoluer vos processus et, si vous êtes une agence Web ou une SSII, justifier le prix de la qualité de vos productions.

2 commentaire(s)

  1. Bonjour,

    La réaction est normale, le comportement des responsables de cette réaction ne l’est pas… il est lamentable, décevant !

    Amicalement,
    Monique

  2. Effectivement il s’agit dans ce cas, pour ces prestataires abusant du système, de facturer une base de service d’audit obtenu gratuitement.

    Cette triste anecdote me rappelle que je n’ai pas utilisé Opquast depuis un sacré moment…

Les commentaires sont fermés.