Recruter avec Opquast certified

Par Élie Sloïm, le 29 janvier 2015, dans .

logo_opquast_certified-web.pngLa certification de compétences Opquast certified monte en régime. Nous en publions le nouveau site ce matin même. Elle atteindra son rythme de croisière lorsque elle sera massivement demandée par les recruteurs. Et cela tombe bien, car à travers nos clients, nos agences et nos écoles partenaires, nous savons d’ores et déjà que pour beaucoup d’acteurs du numérique, la connaissance des bonnes pratiques qualité Web Opquast est un sérieux atout. J’en veux pour preuve les annonces publiées récemment qui mentionnent Opquast (chez Horyou ou SQLI, par exemple) dans les descriptions de poste. C’est très bien mais ce n’est pas suffisant. Maintenant que près de 200 personnes ont passé l’examen, les professionnels du recrutement et de la formation peuvent utiliser l’outil à plein régime. Voici comment procéder.

Il faut d’abord déterminer si la connaissance des bonnes pratiques Opquast est nécessaire ou intéressante dans le cadre du poste à pourvoir. C’est le cas à différents titres si le candidat va être amené à concevoir ou à construire des sites, à produire des contenus ou à contribuer à la visibilité des activités Web.

Le score Opquast certified varie entre 0 et 1000. En pratique, personne n’a eu 0, et personne n’a atteint les 1000 points. En fait, la personne ayant eu le meilleur score a eu 950 points, et celle qui a eu le moins bon score a eu 300 points.

C’est ce score, explicité dans ce guide de lecture, qui va vous permettre de déterminer vos attentes, et nous vous conseillons de l’utiliser au maximum, et ce en fonction de la nature du poste en question. Vous pouvez ainsi fixer un niveau minimum exigé, en fonction de votre besoin sur les projets et de vos propres enjeux en matière d’assurance qualité Web.

Pour prendre en compte le score Opquast dans le cadre de vos recrutements, c’est à dire les compétences sur les bonnes pratiques, la maîtrise des risques et la connaissance du vocabulaire, vous devez maintenant indiquer dans vos offres d’emploi « Certification Opquast (>800) », de la même façon que vous l’indiqueriez pour le TOEIC ® en ce qui concerne la maîtrise de la langue anglaise. Vous pouvez bien sûr également demander aux candidats qui se présentent s’ils ont passé cet examen et le score Opquast qu’ils ont obtenu. Les candidats ont bien sûr tout intérêt à mentionner eux-mêmes leur score sur leur CV ainsi que le code d’authentification de notre page recruteurs, qui permet de vérifier en ligne la validité du certificat et du score.

Vous connaissez peut-être le livre Qualité Web, qui sert de socle à cet examen. En face de chaque bonne pratique, il existe une valeur ajoutée pour les utilisateurs et donc des risques lorsque les bonnes pratiques ne sont pas au minimum connues et maîtrisées. A vous de faire en sorte de recruter des personnels qui sont déjà sensibilisés et formés à cette question.

Cela vous permettra de détecter ces risques bien avant qu’ils ne deviennent avérés.

Les liens clés sur Opquast Certified :

2 commentaire(s)

  1. Par Yann, le 30 janvier 2015 à 11 h 43 min :

    Hello

    Je lisais dans cet article : http://www.talenteo.fr/dif-cpf-diff

    “Le CPF restreint le choix des formations à celles qui apportent une vraie qualification professionnelle et qui sont inscrites au RNCP – Répertoire National des Certifications Professionnelles – , au CQP – Certificat de Qualification Professionnelle – etc.”

    Est ce à dire que la formation “Qualité web” dispensée par Temesis en préalable (c’est mieux !), avant de passer la certification Opquast, ne peut être suivie dans le cadre du CPF ? J’imagine que cette formation n’est pas inscrite dans ce répertoire national. Peux être me trompe-je ? Si non, y’a t’il un espoir de la voir y figurer un jour ?
    Globalement, quels sont les impacts de l’instauration du CPF vis à vis des formations Temesis ?
    Merci.

    a+

  2. Par aurélien, le 3 février 2015 à 10 h 36 min :

    Globalement c’est toutes les sociétés dispensant de la formation qui sont impactées par le CPF dès lors que leurs formations ne figurent pas sur les listes officiellement reconnues. Nous faisons actuellement notre possible pour y figurer mais les mastodontes de la formation passeront sans doute avant les petits.

Les commentaires sont fermés.