All posts by Élie Sloïm

Nous travaillons avec des agences et des organisations de taille assez importante, mais depuis quelque temps, nous avons de plus en plus de certifiés dans des agences et organisations de moins de 10 personnes. Celles-ci sont souvent très engagées dans la démarche d’amélioration de la qualité Web et souhaitent le faire savoir.

Nous avons donc décidé de proposer un abonnement dédié à ces entités, qui souhaitent afficher entre 1 et 10 certifiés et pouvoir bénéficier d’outils et de visibilité.

La première entité ayant souscrit à cet abonnement s’appelle PH2M, et nous venons de terminer la configuration de leur compte.

https://directory.opquast.com/fr/ph2m/

Voici donc le résumé de cette offre :

  • Opquast Reporting : audit et suivi des sites
  • Nombre d’établissements référencés : 1
  • Nombre de certifiés publiés dans la fiche : 10
  • Page publique
  • Back-office de gestion candidats et certifiés
  • Remise de 25% sur les formations et coupons
  • Publication directe d’offres d’emploi
  • Génération d’attestation marchés et appels d’offres

L’abonnement est vendu au tarif de 49€HT par mois avec un engagement minimum d’un an. Si vous avez déjà une équipe de certifiés, vous pouvez souscrire directement en ligne. Vous pouvez également souscrire à l’abonnement partenaire si votre équipe s’étoffe ou que vous avez des besoins plus importants.

La souscription se fait directement en ligne sur la boutique Opquast.

Toute l’équipe de la société Opquast se joint à moi pour vous souhaiter une excellente année 2019. Pour bien démarrer, je vous propose un billet en forme de bilan et de programme. Si vous n’avez pas le temps de le lire en entier, trois choses à retenir : l’activité 2018 a été très riche ; l’activité 2019 promet de l’être plus encore ; Bonne année à tous !

2018, l’envol de la Maîtrise de la qualité Web

Pour la société Opquast, 2018 était la première année sans Temesis, c’est-à-dire sans notre activité historique de consulting. Les risques étaient importants et le pari osé, mais il est gagné : Opquast est aujourd’hui une société entièrement tournée vers la formation et la certification. Nous finissons l’année avec plus de 4500 certifiés. Le nombre de certifiés double chaque année depuis 2015 et cette croissance se poursuit.

Pour la petite histoire, l’année a débuté avec une semaine de travail réunissant toute l’équipe au Mont-Dore, un moment important pour une entreprise historiquement en télétravail. C’était la première fois que nous le faisions cela. Cela a été très riche (caloriquement, aussi). Surtout, il s’est passé plein de choses à la suite, tout au long de l’année. Je vais juste me contenter de citer :

  • Les conférences : l’année a été un peu moins dense que d’habitude de ce point de vue là, mais il y a eu le Good Evening UX au Laptop Paris, plusieurs conférences et formations Qualité Web à Niort et Limoges, de nombreuses interventions en écoles, une conférence Privacy by design, un Opquast Day à Paris, et surtout surtout une première conférence à San Diego.
  • Pour le côté presse, nous avons notamment eu des articles chez Plume-Interactive, Frenchweb, Blog du modérateur, La tribune, Miss Seo Girl, BFM Business.
  • En formation présentielle, nous avons lancé et développé le réseau de formateurs Opquast, effectué plusieurs sessions de Formations Référents formateurs Qualité Web, créé de nouvelles formations, « sensibilisation et maîtrise de la qualité Web », « Privacy by design » et « formation de formateurs »
  • Côté formation en ligne : le Guide de certification, l’examen, la plate-forme d’entraînement sont maintenant disponibles en anglais, le travail d’internationalisation se poursuit.
  • Sites Web et plate-formes : nous poursuivons la simplification et la rationalisation de nos sites. L’outil Opquast reporting est maintenant réservé aux partenaires. Un nouvel outil appelé Opquast export permet de se préparer des checklist personnalisées. Toutes nos plate-formes ont été migrées sur un outil permettant de gérer des sites multiples, avec déjà de nouveaux entraînements et examens.
  • L’espace partenaire a évolué tout au long de l’année à l’écoute de nos partenaires, avec la mise en place de coupons, l’harmonisation des identifiants d’accès, la gestion d’établissements multiples, l’amélioration des processus de supervision et des procès-verbaux d’examen.
  • Côté contenus – qui n’étaient cependant pas notre priorité de l’année -, les bonnes pratiques Opquast ont confirmé leur importance avec notamment le RGPD. Le succès constant de notre newsletter de veille ne s’est pas démenti.
  • Pour finir cet inventaire à la Prévert, merci à nos nouveaux partenaires : OpenClassRooms, Telecom ParisTech, Skema BS, Sup’de Com, Aliptic, SPN et tous ceux qui nous ont rejoint cette année.

Et 2019, alors ?

  • Nous venons d’ouvrir l’annuaire professionnel Opquast :nous vous invitons à le découvrir sans attendre, avant une présentation plus en détail très prochainement.
  • De nombreuses agences nous demandent à être présentes chez Opquast : nous avons décidé d’y répondre justement grâce à cet annuaire et une nouvelle offre pour les petites agences et organisations. Là aussi je vous en reparle très vite.
  • Changement majeur, la formation et la certification vont être désormais systématiquement couplées dans nos offres. Nous allons donc proposer à nos partenaires un mooc de découverte permettant de vérifier en amont l’intérêt pour ce parcours global.
  • Le site des checklists Opquast sera prochainement repris. Nous ne savons pas encore si nous resterons sur un site séparé ou si nous intégrerons les check-lists au site Opquast.com.
  • Nous allons progressivement nous appuyer sur notre réseau de partenaires pour développer la formation et la certification chez les annonceurs.
  • Nous venons de développer un système permettant de générer des attestations d’assiduité en fonction des parcours de formation. Ce n’est pas si évident : l’un des nos gros enjeux est de rester parfaitement opérationnels alors que le mode de fonctionnement et de financement de la formation professionnelle est en pleine évolution.
  • Dans le même temps, nous allons encore améliorer l’ergonomie de nos plate-formes d’entraînement et d’examen. Des choses sont déjà dans les tuyaux…
  • Nous mettons un point d’honneur à assurer un service client en béton et à vous répondre le plus rapidement possible : en 2019, nous voulons encore nous améliorer là-dessus, en poursuivant la consolidation de nos plate-formes et de nos process.
  • Très souvent, des professionnels du Web nous demandent s’il existe des équivalents à Opquast au niveau international. La réponse étant hélas non, nous allons poursuivre notre effort d’internationalisation. Ceci dépendra bien évidemment étroitement de nos moyens : leur renforcement est également un chantier en cours. Il avance plutôt bien.
  • Pour finir, 2019 sera la fin et le début d’un cycle, avec deux moments majeurs : les tous premiers certifiés vont être amenés à renouveler leur certification et nous prévoyons d’ouvrir d’ici la fin de l’année les ateliers collaboratifs de la future quatrième version du référentiel de bonnes pratiques Opquast.

Comme tous nos collègues qui travaillent sur la sécurité, l’accessibilité, l’UX, la préservation des données personnelles, la qualité des contenus, ou l’éco-conception, nous sommes en train de courir un marathon. Comme tous ceux qui se battent depuis des années pour un Web meilleur, nous avons des moments de découragement et de doute. Pourtant, à chaque fois, nos clients, nos proches, notre expérience sur les sites viennent nous rappeler que le travail que nous menons est plus que jamais utile et nécessaire.

Voilà, comme vous le voyez, vous pouvez toujours compter sur nous.

Excellente année à tous.

Cette année, nous avons beaucoup travaillé avec l’Aliptic, le cluster limousin du numérique. Lorsque Raphaël Nieto m’a proposé de travailler sur le sujet Privacy by design, j’ai sauté sur l’occasion et immédiatement sollicité Laurent Denis chez Opquast et M4dz de chez alwaysdata, qui a proposé de son côté plusieurs conférences sur le sujet cette année.
Nous avons décidé de monter une formation de deux jours dédiée intégralement au sujet. Après un beau travail d’ingéniérie pédagogique en équipe et à distance, nous sommes arrivés à un programme de formation très équilibré et très varié, que Mathias et Laurent dérouleront très prochainement.

La première session de formation aura lieu sur deux jours les 11 et 12 décembre, et je vous le dis tout de suite, pas la peine de chercher à vous inscrire à cette session, elle est déjà complète.

En parallèle de cette formation, l’aliptic organise également une conférence sur le sujet. La conférence aura lieu le 11 décembre en fin d’après-midi.

Conférence Privacy by Design,
le 11 décembre 2018 de 18 h 30 à 20 h 30
ESTER Technopole
1 avenue d’ESTER
87000 Limoges

Pour fêter ces travaux en commun, nous avons également décidé d’organiser une mini-conférence dans le cadre de l’Opquast day qui a eu lieu le 28 novembre. Voici une photo prise hier pendant la conférence :

M4dz et Laurent Denis à l'Opquast day 2018

En ce qui concerne la formation, nous serons peut-être amenés à monter d’autres sessions de deux jours. Si vous êtes intéressés, faites-nous signe via notre formulaire de contact.

Opquast renforce son offre de formation avec un nouveau programme de formation inter ou intra-entreprises appelée « Sensibilisation et maîtrise de la qualité Web ». Cette formation mixte (ou blended) est composée d’une journée de formation en présentiel suivie de deux jours en ligne en autonomie. Nous avons eu l’occasion de tester le programme en intra-entreprise auprès de différents clients puis en inter-entreprises à Limoges et à Niort et les retours sont excellents.

Ce programme de formation vient s’insérer dans notre offre entre la certification en ligne, qui s’adresse à des gens qui veulent travailler totalement en autonomie et acquérir une première compétence sur le sujet, et la formation référent formateur qualité Web, plus orientée vers le management. A plusieurs reprises, vous nous avez demandé une formation mixte afin de mieux appréhender l’usage des bonnes pratiques Opquast; la voici arrivée !

Si vous êtes intéressés, vous pouvez d’ores et déjà télécharger le programme puis deux solutions s’offrent à vous :

  • Venir à l’une de nos formations inter-entreprises organisées à Bordeaux, Lyon ou Paris tout au long de l’année
  • Demander un devis pour une session intra-entreprise qui permettra de former une équipe de professionnels.

Voici les informations pratiques :
Nom : Sensibilisation et maîtrise de la qualité Web
Durée : 3 jours – 21h (1 journée présentielle et deux jours en autonomie)
Mode : intra et inter-entreprises
Dates :

  • 30 novembre 2018 à Bordeaux
  • 22 janvier 2019 à Paris
  • 26 février 2019 à Paris
  • 19 mars 2019 à Bordeaux
  • 25 avril 2019 à Paris
  • 13 mai 2019 à Lyon
  • 23 mai 2019 à Paris
  • 25 juin 2019 à Bordeaux
  • 27 juin 2019 à Paris
  • 12 juillet 2019 à Lyon
  • 12 septembre 2019 à Paris
  • 17 octobre 2019 à Paris
  • 14 novembre 2019 à Paris
  • 5 décembre 2019à Lyon
  • 19 décembre 2019 à Bordeaux

D’autres dates peuvent être ajoutées. N’hésitez pas à nous demander un devis pour une session intra-entreprise.

L’école Simplon est partenaire Opquast depuis déjà plusieurs années. Plutôt que de les présenter moins bien qu’ils ne le font, je vais reprendre un extrait de leur présentation :

Nous sommes un réseau de fabriques numériques et inclusives en France et à l’étranger. Nous avons formé plus de 2000 apprenants aux métiers du numérique depuis 2013. Nous sommes une entreprise sociale et solidaire. Nous voulons faire du numérique un véritable levier d’inclusion et révéler des talents parmi des publics peu représentés dans le secteur.

Depuis quelques semaines, le partenariat que nous avons avec Simplon est passé à la vitesse supérieure. L’école a en effet décidé de former et de faire passer la certification à l’ensemble de ses apprenants et de ses formateurs. Plusieurs écoles partenaires ont certes déjà intégré les compétences Maîtrise de la qualité en projet Web dans leurs cursus et auprès de leurs personnels mais à notre connaissance, c’est la première fois qu’une école lance un déploiement aussi massif.

Ce qui se passe est d’une importance capitale pour les étudiants Simplon. Les formations proposées par Simplon et plus généralement les formations de la grande école du numérique forment sur des cycles courts et intenses des personnes qui partent très rapidement sur le marché de l’emploi. Pour ces personnes la qualité Web et la maîtrise du vocabulaire sont les gages d’une intégration rapide dans les équipes en place. Cela permet d’amorcer une culture commune dans de nombreux domaines de la performance, la sécurité, l’accessibilité, l’ergonomie Web…

Dans le même temps Simplon a décidé de former également ses formateurs. C’est une voie fondamentale pour que les bonnes pratiques du Web ne soient pas uniquement un module à part, une simple surcouche, mais plutôt une philosophie distillée dans tous les cours et par tous les formateurs.

Simplon, ce n’est pas seulement une école, mais aussi une agence, Simplon Prod et celle-ci devient également partenaire, et l’ensemble des personnels des différentes agences est en train de se former et de passer la certification.

Merci donc à Simplon et notamment à Frédéric Bardeau et François Durollet qui ont décidé de nous faire confiance. Je précise qu’ils ne m’ont pas demandé d’écrire cet article. Toute l’équipe Opquast leur est juste reconnaissante d’avoir fait ce choix franc et il fallait que ce soit dit 🙂

C’est parti, à fond.

P.S : si votre école veut rejoindre Simplon, mais aussi O’clock, Webforce3, Coding School, Telecom ParisTech, ESCEN, ECV digital, WebSchoolFactory, Digital campus, SupdeCom, supdeWeb, SupInternet, Skema, Hetic et bien d’autres, contactez-nous. Les compétences et la certification Opquast sont en train de s’imposer comme une référence sur le marché.

As the years go by and Web activities become more and more industrialized, the need for transversality becomes more and more urgent. Last month, Jared Spool, UX expert, published an article on the links between content and design. But these links go much further than that. Are we going to wait for an article to be published on the links between content and development? Between SEO and UX ? Between development and services ? Why don’t we use directly a transversal model that tells us what is happening in the sector. For those who know Opquast, you may guess what I’m going to say. Once again, I will use the VPTCS model that I created with Éric Gateau in 2001. It is based on 5 fundamental user requirements. I use it to analyze the entire Web sector. Here it is again for the record.

The lessons of this model are clear: a quality website – and probably a big part of the digital transformation process – requires unified teams. These teams include actors or at least skills in visibility, graphics and ergonomics, technique, content and services. All these points correspond to user requirements. None of these points can be neglected. None of these points should be developped in isolation from one another. Each team member must be aware of the issues and constraints of others. Any border, separation, misunderstanding or communication difficulties in these different sectors lead to non-quality costs.
So, to create the unified Web team, let’s get closer, let’s understand each other and focus on users.

This editorial was published as part of the Opquast newsletter (in french).

Au fur et à mesure que passent les années et que les activités Web s’industrialisent, le besoin de transversalité apparait de plus en plus criant. Le mois dernier, Jared Spool, expert UX, a publié un article sur les liens entre contenus et design. Mais ces liens vont beaucoup plus loin que cela. Et allons-nous attendre la publication d’un article sur les liens entre les contenus et le développement ? Entre le SEO et l’UX ? Entre le développement et les services ? Et si nous utilisions plutôt directement un modèle transversal qui nous hurle ce qui est en train de se passer dans le secteur. Alors, certains d’entre nous me voient peut-être venir. Je vais de nouveau reprendre le modèle VPTCS que j’ai créé avec Éric Gateau en 2001, et qui me sert à analyser tout le secteur Web à partir de 5 exigences fondamentales des utilisateurs. Le revoici pour mémoire.

Les enseignements de ce modèle sont clairs : un site Web de qualité – et sans doute une bonne partie de la transformation numérique – passe par la mise en place d’équipes unifiées. Cette équipe comporte des acteurs ou au minimum des compétences en visibilité, graphisme et ergonomie, technique, contenus et services. Tous ces points correspondent à des exigences des utilisateurs. Aucun de ces points ne peut être négligé. Aucun de ces points ne peut être travaillé indépendamment des autres. Chaque membre de l’équipe doit connaître les enjeux et contraintes des autres. Toute frontière, séparation, mésentente ou difficulté de communication dans ces différents secteurs provoque des coûts de non qualité.
Alors, pour créer l’équipe Web unifiée, rapprochons-nous, comprenons-nous et orientons-nous vers les utilisateurs.

Cet éditorial a été publié dans le cadre de la newsletter Opquast. Vous pouvez retrouver les archives et vous abonner.

Nous avons fait évoluer le programme de notre formation de trois jours de Référent formateur qualité Web. Voici les derniers témoignages. La prochaine session a lieu à Paris en décembre, il reste quelques places, vous savez donc ce qui vous reste à faire 😉.

Le programme complet permet de bâtir un socle de connaissances tangibles et englobant le vaste concept qu’est la Qualité Web. Quel que soit le métier ou le niveau de compétence dans le domaine du web, cette formation s’avérera forcément utile pour contribuer à améliorer l’expérience utilisateur.

Formation « vivante », maîtrisée, utile, bienveillante. Le rythme est bon. Elle permet de bien intégrer et organiser les connaissances, d’y voir plus clair, d’envisager les mises en œuvre.

De grandes qualités : de nombreux et précieux retours d’expérience, des ateliers qui font bien cogiter, de l’interactivité entre élèves et la très haute disponibilité des formateurs, du pragmatisme et de la méthodologie. Le tout en humour et en décontraction lesquels favorisent une mise en condition idéale pour l’apprentissage.

Très pédagogique, elle me sera extrêmement utile pour la suite. Je suis ravie d’avoir pu faire cette formation et je la conseille vivement à tous les professionnels du secteur.
Très satisfaite.

Je sors de la formation avec une méthodologie et des éléments concrets.
Je vais rapidement pouvoir passer à la mise en œuvre.

Pour en savoir plus ou vous inscrire, consulter la page de présentation de la formation référent formateur qualité Web.

Après quelques centaines d’ateliers dédiés à la qualité Web, une simple constatation : même des termes de base, qui désignent des pans entiers de notre activité sont mal compris. Prenons le terme « accessibilité ». Comme nous avons la tête dans le guidon, nous avons tendance à penser que tout le monde comprend de quoi il s’agit. En pratique, auprès des professionnels et a fortiori du grand public, ce mot est compris très différemment par les interlocuteurs.

  • Lorsque l’on parle d’un contenu ou d’un site accessible, une partie des interlocuteurs va comprendre que le contenu et le site sont accessibles depuis le monde entier ou tout simplement disponibles en ligne.
  • Une autre partie va plutôt entendre que le contenu et le site sont simples à comprendre.
  • Une (petite) partie, enfin, va savoir que le contenu et le site sont accessibles aux personnes handicapées.

Sur le web, nous nous battons depuis une vingtaine d’années sur cette dernière acception du terme, autrement dit : lorsqu’on parle d’accessibilité dans notre secteur, on parle bien de l’accessibilité des contenus Web aux personnes handicapées.

Alors que de notre point de vue de spécialistes ou d’experts du secteur, la priorité est de rendre les sites accessibles, de l’autre côté de la barrière, une immense majorité des professionnels et bien entendu des profanes ne comprend pas ce qu’est ce sujet. Ils ignorent les contextes utilisateurs dont parlent les experts et ils méconnaissent jusqu’au sens de leur travail. Et nous avons peut-être là l’une des clefs du manque de prise en compte de ce sujet.

Que faire en pratique ? Pour ma part dans tous les ateliers et dans toutes les formations, je m’efforce de clarifier les choses : j’essaye toujours d’associer le terme accessibilité aux personnes handicapées. J’essaye d’éviter le terme « accessible » pour parler d’un site Web en général ou de la simplicité de ses contenus. De nombreux acteurs proposent des formations et des prestations dédiées spécifiquement à l’accessibilité, et je ne doute pas qu’eux aussi font attention à préciser ce dont on parle. De notre côté, nous explorons une autre voie : le travail d’Opquast est d’utiliser l’approche transversale de la qualité Web pour amener l’ensemble du secteur à un niveau minimal de compréhension du sujet, du mot même. Les différentes approches sont complémentaires.

D’autres expressions courantes de nos disciplines posent des problèmes similaires : par exemple, la « performance », entendue sous l’angle de la vitesse par les développeurs et sous l’angle du chiffre d’affaires e-commerce par les équipes marketing et managers. Si vous pensez à d’autres termes, je suis preneur.

Quoi qu’il en soit, j’ai une certitude : la maturité de notre secteur passera par la maîtrise d’un vocabulaire commun. Chaque jour qui passe me montre que c’est là que réside une grande partie de la valeur ajoutée de la certification Opquast.

Vous êtes à Paris le 16 octobre 2018 ? je vous propose de venir assister à une conférence que je donnerai sur la maîtrise et l’amélioration de la qualité des projets Web. Ça se déroulera au Laptop, 7 Rue Geoffroy l’Angevin à Paris (75004, tout près de Beaubourg). Le laptop est un espace de coworking et une école de formation en UX Design qui vise à favoriser l’innovation, la créativité et le bien-être au travail. L’espace existe depuis 2012 et accueille notamment de nombreux designers UX. Le laptop organise régulièrement des soirées dédiées à l’UX, qui sont l’occasion d’écouter des intervenants experts et d’échanger autour des sujets abordés …

J’interviendrai donc sur la qualité Web et l’UX la veille de la prochaine formation de Référent Formateur Qualité Web. Je vais essayer de vous fournir une vision d’ensemble de la qualité Web et bien sûr, comme nous serons dans un temple dédié à l’UX, je vais essayer de me pencher sur les relations compliquées que peuvent avoir les ergonomes et UX designers avec l’utilisation de check-lists dans les process. Nous essayerons également de déterminer si les métiers de l’UX doivent former des experts ou des généralistes.
Je ne manquerai pas de vous parler du modèle VPTCS et de la certification Opquast, parce que la tradition ça a du bon. Si vous êtes certifié Opquast ou que vous y réfléchissez – et vous êtes beaucoup dans ces deux situations – venez donc me dire bonjour.

L’équipe du Laptop et moi-même vous donnons rendez-vous à 19h. Je vais faire en sorte que nous prenions le temps d’échanger avant, pendant et après la présentation. Vous serez également invités à boire un verre. le good evening UX se terminera vers 21h30.

L’inscription est gratuite mais le nombre de places est limité, il faut donc vous inscrire en suivant le lien vers l’événement en fin de billet.

Informations pratiques et inscription

Le Laptop Beaubourg
7 Rue Geoffroy l’Angevin
75004 Paris
Inscription en ligne