Opquast Reporting : fin prochaine de la mise à disposition publique

Par Élie Sloïm, le 2 juillet 2018, dans .

Pendant longtemps, Opquast Reporting a constitué le principal outil et l’une des principales occupations de l’équipe de la société Opquast. Depuis, nous avons créé le système de certification de compétences Opquast Certified et beaucoup de choses se sont passées. Petite précision avant de commencer ce billet : nous parlons ici de l’outil opquast reporting, qui sert à l’évaluation de sites Web, et absolument pas des listes de bonnes pratiques qui sont et restent disponibles en public. Pas d’inquiétude donc, vous allez conserver l’accès aux bonnes pratiques 😉

Mais revenons à l’outil : le principe d’Opquast Reporting est de permettre de l’évaluation manuelle, assistée d’automates pour ce qui peut être automatisé. Nous l’avons pensé comme l’outil du référent qualité Web, mais depuis sa création, nous faisons face à plusieurs malentendus.

Tout d’abord, pour l’immense majorité des personnes qui cherchent un outil d’audit qualité ou accessibilité, l’objectif est d’obtenir des résultats instantanés et automatiques. Peu importe que l’audit soit partiel et que la couverture ne concerne que 20 à 30 % des tests : il faut que les résultats arrivent tout de suite.

Finalement, personne ou presque n’est prêt à passer de temps sur de l’audit manuel, à l’exception des gens qui sont payés pour ça, et ils sont peu nombreux. Cela réduit évidemment la cible. Qui peut être amené à faire de l’audit manuel de qualité et d’accessibilité ? Les référents qualité, les référents accessibilité, les experts qui travaillent dans des cabinets dédiés à l’accessibilité. Mais il faut savoir qu’en général, ces derniers adorent travailler avec leurs propres outils.

Cette priorité à l’audit automatique fait que les outils qui se sont développés ces dernières années font essentiellement de l’analyse automatique. L’analyse manuelle, toujours aussi nécessaire, est faite par des experts ou uniquement par des amateurs éclairés.

Alors, voilà : à Paris Web 2008, j’annonçais fièrement que tout le monde ferait du pilotage de parc sous trois ans, et je me suis trompé dans les grandes largeurs. Dix ans après, nous en sommes au tout début. Je pensais que la fonction qualité émergerait sur le Web et là aussi je me suis trompé de dix bonnes années. Ça vient, certes, mais pas aussi vite que j’aurais pu le croire.

Quoi qu’il en soit, nous avons décidé de nous concentrer sur l’acculturation qualité et accessibilité Web avec la certification « Maîtrise de la qualité en projet Web » et de réserver l’usage d’outils à ceux qui ont déjà les fondamentaux en matière de culture Web.

La conséquence de ces constats est la décision suivante :

  • Nous allons réserver Opquast Reporting et plus globalement les outils de suivi développés par Opquast aux clients et partenaires véritablement lancés dans la démarche.
  • L’accès gratuit à l’outil sera restreint début septembre, et nous ferons également le ménage dans les comptes ouverts sur l’outil.
  • Si vous êtes une agence partenaire, aucun problème, vous accéderez toujours à l’outil.
  • Si vous avez des données à récupérer, les exports d’audit sont disponibles, nous en conserverons évidemment une sauvegarde.

J’espère que cette décision constituera le début d’une deuxième vie pour cet outil. Merci de votre compréhension.