Tout Opquast sur une page

Par Élie Sloïm, le 6 juillet 2017, dans .

Franchement, cela faisait longtemps que nous nous devions de vous le proposer, et ça y est, c’est fait : vous pouvez retrouver la totalité des bonnes pratiques qualité Opquast qualité Websur une seule page. Plus qu’une page, c’est un outil de travail. Revue de détails.

Voir la page des bonnes pratiques Opquast (nouvelle fenêtre)

Comme vous le savez, nous travaillons depuis deux à trois ans sur notre système de certification pour les professionnels du Web et de l’informatique, et ce voyage nous fait découvrir bien des choses.

Nous savons maintenant que la simple connaissance des bonnes pratiques, du vocabulaire et des objectifs est déjà un premier pas et une compétence considérable. Nous savons aussi que tout le monde n’a pas à savoir comment déployer les bonnes pratiques, mais qu’en revanche, les objectifs ont une vraie valeur, et notamment de rendre visibles des user stories (récits utilisateurs) qui ne pas forcément évidentes pour les concepteurs de sites. C’est pourquoi chaque bonne pratique s’accompagne uniquement de ses objectifs, qui est déjà suffisant pour l’immense majorité des professionnels.

Nous savons également que pour être utilisées et appropriées, les check-lists qualité Web doivent être adaptées aux contextes d’utilisation et aux objectifs poursuivis par les créateurs de sites. Nous avons donc affiché les tags pour les phases projet ainsi que des exigences spécifiques. Nous avons également ajouté aux bonnes pratiques les recommandations publiées dans le livre Opquast, qui peuvent vous permettre d’aller plus loin dans le domaine de l’accessibilité, de la sécurité, etc.

Nous savons aussi que la communication autour des bonnes pratiques est essentielle. C’est la raison pour laquelle avons mis en place des outils de partage et de diffusion. L’idée est que vous puissiez directement envoyer à vos collègues ou partager sur les réseaux sociaux la liste des bonnes pratiques et recommandations, ou bien cette liste pré-filtrée par vos soins.

Laurent Denis et moi-même avons travaillé d’arrache-pied pour faire cette page un outil accessible, utile, pratique, rapide et référençable. Merci à Laurent pour l’immense boulot technique. Merci aussi à l’équipe Pidila qui a montré la voie et à Pascal (aka @eqreil) qui nous a mis les piles en publiant une page reposant sur ce principe.

Dernière chose : vous pouvez accéder à l’équivalent de cette page en anglais : Opquast Web Quality Checklist. Depuis le temps qu’on nous le demande, voilà c’est fait.