Alerte rouge sur la qualité du Web : la vidéo

Par Élie Sloïm, le 4 janvier 2016, dans .

Le 29 octobre, j’ai donné une conférence d’un peu moins de vingt minutes dans le cadre de Blend à Lyon. La vidéo de cette conférence a été mise en ligne depuis un moment, mais je suis tombé dessus par hasard en début d’année. Pour lancer l’année 2016, que je vous souhaite excellente, voici donc cette vidéo sur la qualité du Web.

3 commentaire(s)

  1. Pour compléter : une conférence sensiblement sur le même sujet dans un format plus long (50min), avec ici les slides et le texte :
    http://idlewords.com/talks/website_

    Avec plein de mauvais exemples, en poids énorme, en publicité, carrousel, etc. Et plein de bon sens, par exemple à propos des nouvelles mesures de rapidité à-la SpeedIndex de Google qui regardent le temps de chargement des choses vraiment affichées : “There is only one honest measure of web performance: the time from when you click a link to when you’ve finished skipping the last ad. Everything else is bullshit.”

    (Et qui au passage est très drôle aussi, tout du long. :D)

  2. @rastapopoulos : oui, j’ai d’ailleurs échangé avec l’auteur, qui n’est autre que le fondateur de pinboard. Encore plus rigolo, les deux conférences ont eu lieu le même jour, le 29 octobre 2015 😉 Il est méchamment meilleur que moi, il n’empêche, le sujet vient sur le devant de la scène.

  3. Ah tiens oui merci, je n’ai vu qu’à la fin que ça parlait de Pinboard (d’ailleurs le tableau de prix à la fin est très intéressant !)

    C’est sûr que le sujet arrive et pour de multiples raisons différentes
    – le mobile/la technique, qui impose de faire gaffe aux perfs
    – les lecteurs qui en ont marre, qui mettent des antipubs avec raison
    – les silos de contenus qui bouffent l’autonomie du web, tout du moins des prods de contenus
    – le financement des contenus (il en parle aussi dans sa conf donc, du prix à payer pour remplacer le modèle publicitaire) qui n’est toujours par résolu “proprement” par nos médias actuels
    – l’écologie, pour les quelques fous/folles qui continuent d’y penser…
    – et sûrement d’autres raisons…

Les commentaires sont fermés.