Retrouvez-nous à Accessibilité Québec le 11 octobre 2016

Par Élie Sloïm, le 19 septembre 2016, dans .

Capture_d_e_cran_19_09_2016_19_18.pngSi vous êtes au Québec aux alentours du 11 octobre 2016, je serais ravi de vous retrouver à l’occasion de la conférence accessibilité Québec. J’étais déjà intervenu en 2013, et je garde un excellent souvenir des rencontres et des conférences auxquelles j’avais assisté. Je me chargerai d’ouvrir la journée en tant que conférencier vedette (j’espère que mon sujet ne sera pas trop bateau) et c’est Stéphanie Levasseur, de Desjardins, qui se chargera quant à elle de fermer la journée. Par ailleurs, j’aurai également le plaisir d’animer une conférence avec Jean-Michel Lacroix, spécialiste UX et principal concepteur de l’outil Capian. Voici les deux conférences, j’espère que les sujets vous intéresseront. Il y a également un superbe plateau d’intervenants qui interviendront tout au long de la journée, avec notamment George Joeckel, de Wave, Mike Gifford, sur Drupal 8, ainsi que François Vachon et Jean-Marie D’amour, parmi les meilleurs spécialistes québecois de l’accessibilité.

Vers l’accessibilité et au-delà (conférence d’ouverture)

L’amélioration de l’accessibilité des sites Internet est une priorité sociale, technique, juridique et financière. Pour la mener à bien, les professionnels du Web ont depuis plusieurs années à leur disposition de nombreux standards, méthodes, techniques et outils.

L’approche la plus fréquemment pratiquée repose bien évidemment sur le fait ne pas discriminer les personnes handicapées. Pour ceci, les créateurs de sites visent la conformité aux standards internationaux qui les conduisent à proposer le même accès à tous, quelle que soit la qualité intrinsèque des contenus et services.

Cette approche est certes utile et salutaire, mais elle n’est pas suffisante pour rendre le Web vraiment universel. Chaque utilisateur peut rencontrer des difficultés à accéder aux contenus et services Web, qu’il soit handicapé ou pas, et les standards internationaux d’accessibilité ne sont pas suffisants pour atteindre l’universalité du Web.

Afin d’améliorer l’expérience utilisateur au-delà des seules interfaces, il est temps de se pencher sur le processus global d’accès aux contenus et services et de nous engager pleinement sur le chemin de la qualité du Web. Pour ceci, nous allons devoir faire évoluer nos modes d’intervention : nous verrons comment procéder.

Méthodes d’évaluation UX et accessibilité

Par Elie Sloïm & Jean-Michel Lacroix

Avec la maturation des sites et applications et les méthodes de conception, la technologie est arrivée à un point de maturité intéressant. Les nouveaux développements d’importance sont moins fréquents et les refontes et itérations deviennent monnaie courante. Cette emphase sur l’évolution des produits et services numériques amène un besoin grandissant de méthodes d’évaluation de l’existant.

Heureusement, plusieurs méthodes s’offrent aux professionnels pour évaluer des produits et services numériques d’un point de vue de l’expérience utilisateur et de l’accessibilité : tests automatisés, check-lists, évaluations expertes, tests utilisateurs, etc. Tous ont leurs particularités, leurs forces et leurs faiblesses et la plupart sont complémentaires. De plus, de nombreux outils s’offrent aux professionnels pour leur faciliter la vie dans ces évaluations.

Cet ensemble de méthodes peut conduire à la mise en place d’un système complet d’amélioration continue, mais la vraie finalité reste l’amélioration des produits et services numériques pour les utilisateurs.

En prolongement de cette journée de conférences, je donnerai également la première formation Opquast sur le continent américain. Celle-ci durera deux jours, les mercredi 12 et jeudi 13 octobre et nous aurons à l’issue de cette formation les premiers formés et certifiés Opquast Québecois. Il est encore temps de réserver vos places.

Informations pratiques

  • Accessibilité Québec (a11yQC)
  • Le billet pour le Colloque sur l’accessibilité Web comprend :
    • L’accès à toutes les conférences, ateliers et tables rondes
    • Le café durant les pauses
    • Un diner en formule boîte à lunch
    • Un cocktail de fin de journée
  • Et tout ça pour 125 dollars canadiens, ça vaut le coup, réservez rapidement vos places.

1 commentaire(s)

  1. Par Jean Drouin, le 21 septembre 2016 à 14 h 38 min :

    Merci beaucoup Élie pour cette belle visibilité et au plaisir de vous rencontrer nombreux !

    Jean Drouin
    Président du comité organisateur a11yqc 2016

Les commentaires sont fermés.