Coup de frais sur le parc de sites Opquast

Par Élie Sloïm, le 28 septembre 2019, dans .

L’ensemble des sites Opquast vient de faire l’objet d’une amélioration graphique et d’une harmonisation ergonomique. Cela a commencé par Opquast.com, puis la boutique, et nous sommes en train de nous occuper de l’annuaire, du site des check-lists et enfin de la plate-forme de formation. Le travail va continuer, ce n’est pas fini, et pourtant je vous en parle déjà. En théorie, il faudrait que j’attende que ce soit fini pour vous en parler mais chez Opquast, nous sommes bien placés pour savoir que ce n’est jamais fini. Au passage, je vous propose de lire ce vieil article jour J : aboutissement ou jalon.

D’ailleurs, j’ai envie de vous reparler un peu de parc et d’amélioration continue.

Alors voilà, les sites Opquast sont t-ils bons, sont-t-ils mauvais ? Après quinze ans à travailler sur un parc d’une bonne dizaine de sites, nous savons qu’il est extrêmement difficile d’être bon partout, tout le temps. La bonne réponse est donc qu’ils sont bons ET qu’ils sont mauvais.

Comme nous travaillons sur les bonnes pratiques qualité, nous avons de temps en temps des retours de personnes qui nous disent que nous nous devons d’être exemplaires. C’est vrai, nous nous devons d’être exemplaires, et je crois que nous le sommes, tout au moins sur l’amélioration continue et surtout sur l’amélioration continue d’un parc de sites. En bref, nous y sommes et nous allons continuer.

Alors pour revenir à ces évolutions récentes, nous avons mis en cohérence les styles sur l’ensemble du parc. Nous avons mis en place un menu unifié sur tous nos sites pour naviguer proprement et facilement dans le parc. L’ensemble des styles, niveaux de titres et comportements ont été mis en cohérence. L’idée est de faire de l’ensemble des sites Opquast un outil de navigation cohérent et simple dans un ecosystème global, avec des contenus (les check-lists), un réseau (l’annuaire), des activités commerciales (Opquast.com et la boutique).

Nous cherchons cette cohérence depuis quelques années, mais ça y est, je crois que nous sommes en train d’y arriver. A vous de juger.