Paris Web 2019 : 3 jours de Web

Par Élie Sloïm, le 9 juillet 2019, dans .

Comme chaque année depuis 2006, toute l’équipe d’Opquast vous donne rendez-vous pour la conférence ParisWeb qui aura lieu du 10 au 12 octobre. Si vous nous connaissez, vous savez sans doute que nous avons une affection toute particulière pour cette conférence.
Tout d’abord, il s’agit de la première conférence d’importance qui a intégré dès sa création la notion de qualité dans ses fondamentaux. Non seulement ce choix éditorial et professionnel effectué en 2006 a été poursuivi, mais il est appliqué sans interruption depuis. Si j’avais à résumer le message qui se cache derrière les treize premières éditions, ce serait comment améliorer et industrialiser le Web tout en préservant des valeurs humaines saines et durables. Autant vous dire que je suis en ligne depuis le début avec ce message, et que je ne manquerais une édition pour rien au monde.

Je serai présent en tant que conférencier. Mais cette année prend une saveur spéciale. Je vais être amené à parler du modèle VPTCS (Visibilité Perception Technique Contenus Services) que j’ai produit avec mon ami et collègue Eric Gateau il y a presque vingt ans.

Je dois bien vous l’avouer, au départ, ce modèle était juste une idée secondaire, accessoire, un simple article pour comprendre ce qu’était la qualité du Web. Mais au fur et à mesure que passent les années, nous découvrons de nouveaux usages, de nouvelles lectures, de nouvelles façons de nous en servir ou d’expliquer le Web, les interfaces et l’expérience utilisateur. Plus le temps passe, plus le modèle VPTCS est utilisé par la communauté Opquast, par des professionnels en agences, pour communiquer, pour écrire, pour passer revue des cahiers des charges pour définir les responsabilités de chacun.

Bref, voilà, le modèle vient d’avoir la majorité, et il est déjà en train de vivre sa vie. Mais avant de lui souhaiter de belles aventures, nous allons faire le point et vous dire à la fois d’où il vient, ce qu’il permet de faire et peut-être dessiner ce qu’il pourrait devenir.

Voilà, je ne peux pas parler de ParisWeb sans mentionner l’excellence du programme global. Voici ma petite sélection de conférences :

  • Du sang neuf dans des vieux pots par Sunny Ripert
  • Intégration continue : déployez les yeux fermés ! par Sunny Ripert et Fanny Cheung
  • Et si Tim avait toujours raison ? L’avenir du web est celui de la publication ! par Jean-Philippe Simonnet
  • Comment rédiger un bon cahier des charges ? par Emmanuel Lefevre et Serena Pontoriero
  • On vous ment, on vous manipule — à la découverte des biais cognitifs par Laurence Wagner et Stéphanie Walter
  • Y’a pas qu’le ALT dans la vie — Déployer l’accessibilité web à grande échelle par Olivier Keul et Arnaud Delafosse
  • Revoir la documentation, de zéro par Matthias Dugué
  • Design éthique, de l’essence à la pratique par Véronique Lapierre
  • Performance : il se passe quoi après le backend ? Jean-Pierre Vincent
  • Réinventons les audits d’accessibilité web par Julie Moynat
  • Ne vous laissez plus déPOSSEder de vos contenus ! par Nicolas Hoizey
  • Un plan de salle modifiable avec les grilles et propriétés personnalisées CSS par Gaël Poupard
  • SVG et accessibilité par Jérémie Patonnier
  • Apprendre à apprendre, luxe ou nécessité à l’ère du digital ? par Caroline Abolivier
  • Votre API web passe-t-elle les 60 points du contrôle technique ? par François-Guillaume Ribreau
  • Tester l’accessibilité de vos livrables pour les nuls par Laurent Cintas et Vincent Aniort

Pour le programme complet, consulter toutes les infos pratiques et vous inscrire, rendez-vous sur le site de l’association paris-Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *