Stéphanie Troeth sur le Journal du Net

Par Élie Sloïm, le 25 octobre 2006, dans .

Stéphanie Troeth, membre du groupe éducation du WASP (Web Standards Project) est interviewée par Xavier Borderie (1) sur le Journal du Net Solutions. Ce que je retiens de cette interview :

  • Stéphanie pointe avec beaucoup de justesse la nécessité de renouveler les contenus de formation qui reposent encore trop souvent sur des techniques dépassées.
  • Elle tord le cou à une ou deux idées reçues. A ce sujet, je ne retiendrai que cette phrase : “Contrairement à la croyance populaire, Flash n’est pas entièrement inaccessible, et du XHTML mal écrit peut également être inaccessible”.
  • Elle souligne la vivacité de la communauté française autour des standards, en pointant Openweb, Pompage, et également Opquast. Bien vu.

1 Puisque que l’on parle d’éducation, je pose une question à mes lecteurs. Nous sommes en 2006 : à part Xavier Borderie, justement, combien de journalistes français ont véritablement écrit de manière suivie et argumentée sur le respect des standards et des bonnes pratiques. Un ? deux peut-être ? Quelqu’un peut-il me donner des noms, histoire que je me remonte un peu le moral. Je précise qu’à part un rapide échange à Paris Web, je n’ai pratiquement jamais échangé avec Xavier.

6 commentaire(s)

  1. Par Raphael Goetter, le 25 octobre 2006 à 13 h 32 min :

    Hello grand brun,

    Le lien vers l’interview ne fonctionne pas 🙁

  2. Par Rémi Touja, le 25 octobre 2006 à 13 h 46 min :

    Excellent article. Effectivement, le lien ne fonctionne pas, un http:// oublié :
    developpeur.journaldunet….

    Sinon, je confirme. J’ai terminé ma vie d’étudiant en septembre 2005. Formation Licence multimedia orientée Internet. Jamais on ne nous a parlé d’accessibilité, de standards ou de W3C. Le cours d’HTML était une formation dreamweaver, qui, je cite, permet à n’importe qui de concevoir un site internet de qualité.

  3. Par elie, le 25 octobre 2006 à 13 h 57 min :

    @Raphaël : merci mon loup, c’est corrigé 😉
    @Rémi : y’a du boulot, hein?

  4. Par Rémi Touja, le 25 octobre 2006 à 14 h 11 min :

    Oui, ya du boulot, d’ailleurs, j’avais demandé à intervenir pour dispenser des cours d’HTML (et CSS, normes,standards…), mais je me suis fais gentillement jeté par mon ancien directeur d’étude. Les idées nouvelles, c’est mal !!

    Mais pour redevenir sérieux, sont parfois en cause les décideurs dans une web agency. Si, nous, développeurs, sommes généralement intéressés par les normes, la nouveauté, le futur, il est souvent difficile de sensibiliser le décideur ou chef de projet à tous ces aspects. C’est un conflit interdisclinaire, comme vous l’avez évoqué hier lors de la conférence.

  5. Par Christophe, le 31 octobre 2006 à 15 h 32 min :

    @Rémi > orientes-toi vers les bonnes "web agencies" 🙂

  6. Par Kablumy, le 8 janvier 2007 à 16 h 25 min :

    Web agencies ?

Les commentaires sont fermés.