Complémentarité Opquast desktop et opquast reporting : le guide

Par Mickaël Hoareau, le 8 novembre 2013, dans .

Pour analyser une page Web de façon automatique, vous utilisez peut-être Opquast reporting. Certains d’entre vous utilisent également l’extension Opquast desktop. Ces deux solutions sont complémentaires et interopérables, et à l’occasion de la sortie d’un guide d’utilisation (pdf-1mo) sur le sujet, je vous faire un point sur leurs contextes d’utilisation.

Je veux analyser une ou plusieurs pages disponibles sur Internet (via une URL)

  • Option 1 : Aller dans Opquast reporting et lancer une inspection sur X pages. Opquast reporting va explorer le site et analyser les pages. Les abonnés pro peuvent même choisir ces pages.
  • Option 2 : Ouvrir Opquast desktop, lancer l’analyse d’une page (si besoin, recommencer cette opération autant de fois que nécessaire). SI besoin est, exportez les résultats vers Opquast reporting.

je veux analyser une ou plusieurs pages disponible en accès restreint (auth http)

  • Option 1 : Aller dans Opquast reporting (à partir de la version pro), saisir les identifiants http dans le profil projet puis lancer une inspection sur X pages. Là aussi, Opquast reporting va explorer le site et analyser les pages. Les abonnés pro peuvent choisir ces pages. Il est également possible de faire des explorations régulières (monitoring) et de recevoir des rapports.
  • Option 2 : Aller sur le site protégé, saisir les identifiants http, ouvrir opquast desktop et lancer l’analyse de la page. Si besoin est, exportez les résultats vers Opquast reporting. si besoin, recommencer cette opération autant de fois que nécessaire).

Je veux analyser un ou plusieurs templates html/page en cours de développement / page intranet /page extranet

  • Option 1 : Opquast reporting ne pourra pas accéder à vos pages. Il vous faudra une version serveur installé chez vous et cele-ci sera en mesure d’analyser les pages disponibles via une URL sur votre réseau.
  • Option 2 : si la solution serveur est trop lourde, nous vous conseillons d’utiliser opquast desktop, d’aller sur la page ou les pages à analyser et d’exporter les résultats vers Opquast reporting. Pour ceci, aller sur la page, ouvrir opquast desktop, lancer l’analyse et exporter les résultats vers Opquast reporting (recommencez cette opération autant de fois que nécessaire si vous avez plusieurs pages à analyser).

Dans tous les cas, il est possible de faire en sorte que l’ensemble des résultats automatiques soient disponibles dans Opquast reporting même pour les pages ou templates qui sont sur votre ordinateur ou votre réseau interne. dans ce cas,c’est Opquast desktop qui se charge de les analyser et de les envoyer vers Opquast reporting. Vous pouvez dès lors exploiter ces résultats grâce aux multiples fonctionnalités d’Opquast reporting (réallisation d’audits, création de baromètres, export de résultats, génération de rapports…).

Les deux solutions Opquast desktop et Opquast reporting sont complémentaires et pour vous simplifier la tâche, je vous ai préparé un guide complet (pdf-1mo) pour gérer correctement ces deux outils.

Le processus va changer prochainement, mais en attendant vous avez déjà de quoi travailler. Si vous avez des questions ou des demandes, j’ai ouvert un sujet sur community.opquast.com.

1 commentaire(s)

  1. Par Monique, le 21 novembre 2013 à 15 h 57 min :

    Bonjour,

    Juste un petit mot : merci 🙂
    Merci à toute l’équipe pour tout le travail accompli depuis 10 ans, pour tous ces outils mis à la disposition de chacun !
    Et merci à Mickael pour ce guide très utile.

    Amicalement,
    Monique

Les commentaires sont fermés.