Étude de cas : let’s SNUT!

Par Élie Sloïm, le 30 juin 2014, dans .

C’est un bien joli projet dont je vais vous parler aujourd’hui. Cela s’appelle SNUT, pour Stratégie Numérique de Territoire Touristique. Nous avons en effet été choisis par la MOPA (Mission des Offices du Tourisme et Pays Touristiques d’Aquitaine) et la Région Aquitaine pour assurer le développement d’un outil d’auto-évaluation des stratégies touristiques de destination. SNUT est l’un des outils qui découle du programme “qualité numérique” initié par la Région Aquitaine en 2005. De notre côté, obsédés que nous sommes de la qualité des sites et des services Web, nous nous concentrons généralement sur l’évaluation des sites en eux-mêmes – ce que nous avions déjà fait avec Synapse en 2009 en étudiant la qualité des sites Web des acteurs du tourisme de Pays de Loire.

Dans le cas de SNUT, le sujet est bien plus large puisque la qualité des sites n’est qu’une partie du sujet à traiter. La MOPA et la Région Aquitaine nous ont tout d’abord demandé de les accompagner dans l’amélioration de leur référentiel.

Ce référentiel, ce sont 130 questions réparties en sept thèmes : Site web, Réseaux sociaux, Mobilité, Internet de séjour, Mise en marché, Accompagnement des professionnels, E-réputation. N’étant pas des spécialistes du tourisme et encore moins de la stratégie de destination, nous avons essentiellement apporté notre expertise en matière de rédaction et de structuration de référentiel. De ce côté là, nous avons mobilisé notre expertise méthodologique qui nous a permis de contribuer à la construction de ce référentiel, de la même façon que nous pourrions le faire sur des sujets sur lesquels nous ne sommes pas forcément experts. Le cœur de notre travail est d’aider les experts à construire leur propre référentiel et que celui-ci soit le plus utilisable possible.

Par la suite, nous devions faire en sorte que les auto-évaluations soient faciles à réaliser, même pour des personnes non connectées ; le tout étant dans un processus très différent de celui que nous utilisons dans l’outil Opquast Reporting, avec en outre un design et des modèles de rapports de diagnostic également spécifiques.

Techniquement, nous avons donc profité de ce projet pour faire de SNUT un outil qui se branche sur opquast reporting, un plugin, donc, qui utilise les fonctions de l’outil dans son propre environnement. Ce fut un peu compliqué, mais en fin de projet, il marche très bien. Cela ouvre des possibilités très intéressantes pour Opquast Reporting, puisque nous pouvons construire des outils d’évaluation ou d’auto-évaluation de tous types et fortement personnalisés, tout en capitalisant sur la puissance et la robustesse de la plateforme.

En matière de design et d’expérience utilisateur, nous avons repris à zéro l’ensemble du processus d’auto-évaluation. Mais en amont de la qualité des sites, il y a des gens – notamment à la MOPA et à la Région Aquitaine- qui réfléchissent à la façon dont le numérique peut servir au développement d’une destination touristique : les donneurs d’ordre sachant très bien ce qu’ils voulaient, nous avons ainsi pu concevoir un service qui semble d’ores et déjà très bien accueilli par ses utilisateurs.

En pratique, pour faire simple, si vous êtes un responsable d’office de tourisme : vous pouvez répondre à toutes les questions du référentiel, générer votre rapport de diagnostic, vous comparer avec les autres destinations. De leur côté, la MOPA et la région Aquitaine peuvent analyser les réponses, obtenir des données statistiques, comprendre les besoins actuels en matière de stratégie de destination, proposer des contenus adaptés et, bien sûr, faire évoluer ce référentiel.

Alors, c’est parti, let’s SNUT!

Et si vous êtes une CCI, une entité qui étudie les sites Web ou tout autre chose et que voulez proposer un outil d’auto-évaluation du même type, maintenant… Vous savez à qui vous adresser 😉