Édito : l’équipe Web unifiée

Par Élie Sloïm, le 6 novembre 2018, dans .

Au fur et à mesure que passent les années et que les activités Web s’industrialisent, le besoin de transversalité apparait de plus en plus criant. Le mois dernier, Jared Spool, expert UX, a publié un article sur les liens entre contenus et design. Mais ces liens vont beaucoup plus loin que cela. Et allons-nous attendre la publication d’un article sur les liens entre les contenus et le développement ? Entre le SEO et l’UX ? Entre le développement et les services ? Et si nous utilisions plutôt directement un modèle transversal qui nous hurle ce qui est en train de se passer dans le secteur. Alors, certains d’entre nous me voient peut-être venir. Je vais de nouveau reprendre le modèle VPTCS que j’ai créé avec Éric Gateau en 2001, et qui me sert à analyser tout le secteur Web à partir de 5 exigences fondamentales des utilisateurs. Le revoici pour mémoire.

Les enseignements de ce modèle sont clairs : un site Web de qualité – et sans doute une bonne partie de la transformation numérique – passe par la mise en place d’équipes unifiées. Cette équipe comporte des acteurs ou au minimum des compétences en visibilité, graphisme et ergonomie, technique, contenus et services. Tous ces points correspondent à des exigences des utilisateurs. Aucun de ces points ne peut être négligé. Aucun de ces points ne peut être travaillé indépendamment des autres. Chaque membre de l’équipe doit connaître les enjeux et contraintes des autres. Toute frontière, séparation, mésentente ou difficulté de communication dans ces différents secteurs provoque des coûts de non qualité.
Alors, pour créer l’équipe Web unifiée, rapprochons-nous, comprenons-nous et orientons-nous vers les utilisateurs.

Cet éditorial a été publié dans le cadre de la newsletter Opquast. Vous pouvez retrouver les archives et vous abonner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *