Édito lettre N°63 : Web et informatique

Par Élie Sloïm, le 31 octobre 2019, dans .

Après quelques années en charge d’une entreprise spécialisée dans l’accessibilité Web puis d’un écosystème et d’une certification dédiés à l’amélioration de la qualité du Web, j’observe la chose suivante : les démarches qualité Web et accessibilité Web ne sont presque jamais portées par les directions informatiques. Par ailleurs, ces compétences, ces standards, ces check-lists ne sont presque jamais enseignés dans les écoles informatiques. Pourquoi est-ce le cas, alors que bien au-delà des sites Web, toutes les applications métiers sont maintenant en mode Web et que presque tous les informaticiens passent leur journée à vérifier leurs productions dans des navigateurs Web ?

Il y a sans doute de nombreuses raisons, mais voici selon moi les principales. Historiquement, le Web est perçu comme un outil de communication, pas un outil informatique. Les technologies — HTML et CSS notamment — et métiers Web — intégration — sont perçues comme peu complexes et donc peu valorisées. Nous payons encore le site perso des années 2000. Heureusement, ces dernières années, les technologies et frameworks javascript sont venus montrer que le frontend apportait lui aussi de la valeur et de la complexité technique. Progressivement, le fossé se comble. Les ESN (Anciennes SSII) lancent des démarches qualité et accessibilité Web, mais j’entends toujours des professionnels du frontend me parler de leur DSI comme une terre inconnue.

Que faire, Alors ? Eh bien voilà, si vos interlocuteurs informatiques ne vous jugent pas assez technique lorsque vous parlez d’utilisateurs, si vous avez l’impression de prêcher dans le désert, s’ils pensent que vos démarches ou vos métiers sont accessoires, s’ils ne perçoivent pas la valeur des check-lists orientées utilisateur, s’ils se sentent au-dessus de ça, s’ils pensent que ça ne s’applique pas aux applications métiers, s’ils pensent que leur expérience ou leur technicité suffit, ne lâchez pas. Il faut continuer jusqu’à ce que ça rentre dans tous les métiers, dans toutes les directions, auprès de tous les ingénieurs informatiques. Les utilisateurs comme les managers vous remercieront.