Édito lettre N°64 : référencement ou visibilité ?

Par Élie Sloïm, le 5 décembre 2019, dans .

Un site a évidemment besoin d’être visible pour rencontrer ses utilisateurs. Pour cela, il y a bien-sûr son référencement dans un moteur de recherche. Mais celui-ci doit-il pour autant devenir un but en soi ? Actuellement, un moteur de recherche a une position quasi monopolistique aussi bien sur du référencement naturel que du référencement payant. La tentation est forte de se dire que, finalement, à part l’affichage sur la première page des résultats de ce moteur de recherche, rien d’autre n’a d’importance. C’est ainsi que l’on devient dépendant d’un acteur unique. C’est ainsi que le moindre changement dans un algorithme peut menacer une activité. C’est ainsi que les créateurs de sites et les experts SEO qui les conseillent risquent de ne travailler que pour le moteur, et non plus pour les utilisateurs qui s’en servent, en deux mots leurs clients. C’est ainsi que des stratégies complètes de visibilité s’appauvrissent au point qu’on en oublie les échanges, les réseaux, les salons, le bouche-à-oreille, et des pans entiers de nos cibles. Ici plus qu’ailleurs, nous savons que les mots ont une importance. Nous savons que les mots font exister des réalités. Alors, à chaque fois que vous le pourrez, ne parlez pas uniquement de référencement : parlez aussi de visibilité. Intégrez votre approche de référencement dans une approche plus large de visibilité. Et intégrez cette approche de visibilité dans une approche globale de qualité de l’expérience utilisateur.

2 commentaire(s)

  1. Bonjour Élie,
    Ce matin quand j’ai ouvert ma boîte mail j’étais ravie de lire votre newsletter et de tomber sur cet article! Je prends donc le temps de vous laisser un commentaire pour vous dire que je vous rejoins sur le fait de penser à l’expérience utilisateur avant de penser au référencement sur un moteur de recherche. Je suis rédactrice et j’essaie de faire comprendre à mes clients que plus leur contenu rédactionnel sera personnifié et personnalisé mieux ce sera pour leur visibilité et à ce moment-là Google and co feront le job. Après il n’y a pas que ça, mais le travail en stratégie éditoriale et rédaction SEO est difficile à faire comprendre…
    Bonne journée!

  2. Entièrement d’accord avec cette approche. Le référencement n’est qu’une part de la visibilité et la stratégie de visibilité doit prendre le pas sur la stratégie de référencement.

    Attention tout de même à cette habitude des utilisateurs de taper non pas l’url du site dans la barre d’adresse, mais le nom du site dans la barre de recherche (souvent la même, d’où sans doute la confusion). C’est une hérésie largement répandue. Ex: taper « fnac.fr » sur la recherche google pour finalement cliquer sur le lien vers fnac.fr, on jugera de la pertinence et du coût énergétique inutile, sans parler du tracking…
    Ceci implique donc que votre site doivent être bien référencé au moins sur son nom (différentes orthographes comprises). Et malheureusement sur des domaines comportant des termes génériques ce n’est pas toujours le cas. Un exemple mais on peut sans doute trouver pire: le site plombier-paris.fr n’arrive qu’en xième position lorsque l’on tape « plombier paris ». La comm de ce site devra tenir compte du fait que les gens cherchent souvent le nom plutôt que l’url exacte.

Les commentaires sont fermés.